AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Un peu de wasabi avec ton sushi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PNJ

avatar
Masculin
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mar 9 Déc 2014 - 21:47

Il allait sans dire que dans un restaurant de sushis de Chinatown, il ne fallait pas trop se demander de quoi était constitué le poisson.

Ce n'était vraisemblablement pas ce que se disait la pauvre femme qui mangeait son dernier repas.
Son met préféré.
Avec le reste de ses économies.
Au Sakura. Le meilleur du coin.

La pauvre femme semble avoir pris dix ans d'un coup.
Elle saigne du nez, mais ça transforme l'eau en vin.

Et les bubons sur ses bras suintent d'un joli vert.

Bon appétit.


Dernière édition par Infecté le Ven 19 Déc 2014 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Ven 12 Déc 2014 - 14:25

Je n'aimais pas changé mes habitudes. Ancrées en moi comme de l'encre sur la peau, enfoncé avec une aiguille pour y marquer un dessin, un symbole, des lettres à vie. Ma peau était immaculée, néanmoins le tatouage était là, invisible, ineffaçable.

Pourtant il n'y avait plus d'habitudes.
Avant je me levais à 6h.
Je prenais le tram jusqu'aux docks.
Je travaillais.
Je mangeais.
Je retravaillais.
Je rentrais en transport.
Je mangeais.
Je me couchais à 22h.

Le tout entrecoupé de (beaucoup trop) de cigarettes.
Mais mon imprimerie avait fermé depuis longtemps. Combien de temps ? Je ne savais même pas. C'est comme si c'était hier. Les quelques rares connaissances que j'avais, disparu, volatilisé. Ils avaient un nom ? Aucune idée. Est-ce qu'ils ont même existé au fond ?

Pas étonnant que j'ai voulu me faire sauter la cervelle sous un véhicule.

Et depuis il y avait eu cette histoire de valkyrie, un nouvel espoir, une nouvelle vie. La tentation incarnée en une idée. Rêver et faire rêver.

Et pourtant ce soir là, je suis là, comme avant. Comme tous les mercredis. Il n'y a plus elle et lui à mes côtés, mes soit-disant amis. Ceux dont je ne me souviens pas le nom. N'était-ce pas complètement faux tout ça au final ? Manger des sushis, parler, rire non, jamais. Les pucés ne rient pas.

Je ne suis plus pucée. Mais je n'ai pas envie de rire pour autant.
Je suis seule à ma table, piquant un sushi entre mes baguettes.
Je réalise alors que ça n'est même pas bon, ça n'a jamais été bon.

Qu'est ce que je fais là ? Je n'ai rien à faire ici, ce n'est plus mon monde. J'ai eu de la chance.

Je regarde la dame en face. J'ai envie de vomir.
J'arrête de la regarder, comme avant, comme une pucée.

Les habitudes sont bien imprimées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 14 Déc 2014 - 14:53

Harassé, l'homme pénétre dans le restaurant d'une démarche lente, presque traînante. Il en a plein les jambes et c'est peu de le dire, la journée a été longue, interminablement longue, mais au moins touchait-elle à sa fin. Vêtu de son uniforme, le N.O.D se fraye un chemin entre les tables du petit établissement. Les yeux cernés, il ne s'intéresse guère aux autres occupants, toute son attention focalisée droit devant, il fini par atteindre le comptoir sur lequel il se penche pour passer commande. Un bon repas, voilà tout ce qui l'intéresse en cet instant et encore, Declan n'est pas spécialement difficile sur la qualité, tant que ça lui remplit le ventre ça lui convient amplement. Mieux vaut ne pas essayer d'imaginer ce qui se trouvet dans les assiettes. Nouilles Soba et poulet en bouillon pour l'entrée, assortiment de sushis pour le plat principal et du saké pour arroser le tout, voilà qui devrait mettre à mal sa fringale. L'asiatique se contente de répondre d'un grand sourire, en inclinant la tête à plusieurs reprises. Difficile de savoir ce qu'il pense réellement, d'ailleurs il ne tarde pas à retourner à ses occupations. Le N.O.D n'est pas le seul client.

Laissé seul, Declan commence déjà à tirer son paquet de cigarettes. C'est bien le moment de s'en griller une, et tout en se détournant lentement, il la glisse entre ses lèvres. Clope au bec donc, il part à la recherche d'une place, adressant un léger signe de tête en direction de l'orthodoxe esseulée, puis un regard à la femme qui tousse un peu plus loin sans pour autant réellement la voir. Elle lui tourne le dos, elle ne l'intéresse de toute façon pas. Finalement, il se trouve une chaise dans un coin de la pièce, là, ou il pourra être tranquille, tout du moins l'espère t'il.

S'étirant à s'en faire craquer quelques vertèbres, l'homme tend les jambes sous la table tout en allumant le bout de sa cigarette. Un petit moment de douceur dans ce monde de brute, voilà tout ce à quoi il aspire pour les prochaines vingt minutes, de toute manière sa journée est terminée, alors il peut s'endormir sur la table que ça ne changerait pas grand chose. Recrachant un voile de fumée, il suit des yeux le serveur qui faisait son retour, une bouteille et un verre à la main. Il le récupère, remplit rapidement le récipient avant d'écarter la cigarette pour en avaler une bonne gorgée et serrer les dents. Et l'autre plus loin qui se remet à tousser, à croire que l'on ne peut pas manger dans le calme. Si ça continue, il va lui falloir se lever, mais en attendant, il préfère resté prostré sur sa chaise, à boire et à fumer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 14 Déc 2014 - 19:24

Et bien sûr, au moment ou le poisson glisse dans ma gorge un homme entre, un NOD, j'essaye d'avoir l'air normal, de ne pas le regarder. Mais j'ai toujours eu l'air de quelqu'un qui a quelque chose à se reprocher. Sans raison. NOD signifie emmerde dans ma caboche, je n'en ai que trop vu avec leur air suspect et leurs grands moyens. Sa présence me stresse. Moi doigt tapote frénétiquement la table.
La terrible vérité : je suis en manque de nicotine.

C'est pas la nourriture ni la vision des bubons qui suintent de la dame qui va aider à passer cette terrible envie, il faut dire. Et puisqu'elle continue de tousser, autant lui donner une bonne raison.

La deuxième terrible vérité c'est que je n'en ai plus. Plus de cigarettes. C'est vrai que je n'ai pas tellement fumé ces derniers jours, apparemment ça n'est pas assez classe pour une valkyrie. Fumer peut être sexy, ils ont dit mais pas comme tu fais toi, à enchainer clope sur clope.

Et il a dû lire dans mes pensées parce que lui, il s'en allume une. Merde, je l'ai regardé. Détourne le regard Nina, aie l'air de rien. L'air de rien... J'ai plus besoin de tout ça, je ne suis plus une simple orthodoxe, il ne peut rien me faire. Courage et lève toi, ça vaut bien ta précieuse dose de nicotine.

Est-ce que c'est pas complètement cliché d'aborder quelqu'un en demandant une cigarette ? Surtout quand on porte une chemise, une jupe noir de tailleur et des talons. A part que j'ai pas envie de faire la conversation, j'ai juste vraiment envie de fumer. Et en un clin d’œil, je me tiens debout devant sa table.

- Bonsoir. Je ne veux pas vous déranger mais est-ce que vous auriez juste une cigarette pour moi ?

Pas trop de politesse, succinct, c'est très bien pour un NOD. J'attends juste sa réponse, je prends la clope et je m'en vais fumer plus loin, promis. J'ai pas l'intention de m'éterniser ici de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 14 Déc 2014 - 21:13

A moitié renversé sur sa chaise, il tire une longue bouffée, aspirant envieusement la fumée avant de la recracher en un mince filament. Le verre toujours en main, il glisse l'autre dans sa tignasse, ses doigts finissant leurs courses contre sa nuque en un ferme massage. L'homme commence à se détendre, tentant d'oublier cette fastidieuse journée, avec son lot de maux. Un léger soupir et il ferme les yeux, se balançant peu à peu sur sa chaise qu'il prend presque pour un rocking chair. Manquerait plus qu'il parte en arrière. Ses doigts abandonnent sa nuque pour venir pincer la cigarette et l'extraire de ses lèvres, juste le temps de prendre une nouvelle gorgée et de se tendre sous le goût de l'alcool. C'est tout sauf bon, mais à Chinatown on a pas vraiment le choix sur la boisson.

Et alors tandis que ses mains font le mouvement inverse, ramenant la boisson sur la table et la cigarette entre ses lèvres, des bruits de talons se font entendre, se rapprochant rapidement. Il ouvre un œil tout d'abord, histoire d'aviser la personne avant d'ouvrir l'autre.

La chaise bascule vers l'avant alors qu'il reprend une posture un peu moins nonchalante, son buste se redressant dans le même mouvement. Il la regarde brièvement tout en crachant un voile de fumée. Taille moyenne, jolie, bien habillée. Un rapide tour d'horizon, Declan n'en reste pas un moins un N.O.D qu'importe la situation, il ne peut d'ailleurs s'empêcher de penser qu'elle dénote un peu avec l'établissement, mais très sincèrement il n'est pas bien placé pour émettre un jugement. C'est vers lui qu'elle vient et c'est devant sa table qu'elle s'arrête, ses lèvres s'ouvrent, elle lui parle. L'homme se détend immédiatement, cela n'a strictement rien à voir avec le boulot. C'est d'ailleurs avec un sourire qu'il lui répond.

Mais bien sûr.

Sa main part déjà à la recherche du paquet, l'extirpant rapidement de l'une de ses poches, avant d'en soulever le couvercle du pouce. Il le lui présente, lui laissant le soin de choisir celle qu'elle veut. L'homme l'abandonne quelques secondes du regard, détaillant distraitement la salle avant de bien rapidement la regarder de nouveau. Elle a fait son choix, il range déjà le paquet pour faire apparaître le briquet. Une pichenette du pouce et une petite flamme s'élève. Galanterie oblige, il tend le bras pour qu'elle n'ai pas trop à se pencher. Il pourrait s'arrêter là et la laisser repartir, mais la curiosité le pique.

Vous venez souvent ici? On m'a laissé entendre que c'était le meilleur bar à sushis du secteur.

Première banalité venue, première phrase envoyée. Oui, il ne s'est vraiment pas foulé mais au moins ça lui donne quelques secondes supplémentaires avant qu'elle ne s'esquive. A défaut de l'ouvrir, il fume donc pendant quelques secondes, tandis qu'en toile de fond la cliente tousse à nouveau, une méchante quinte de toux, forcément avec tout ce qui traîne dans le coin. Peut être que par acquis de conscience il serait aller la voir, mais ça c'était avant, avant d'avoir son attention captée par quelqu'un d'autre. D'ailleurs, il remarque à peine le serveur qui vient déposer ses plats sur la table, enfin si il lui adresse tout de même un merci. Galant et poli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 14 Déc 2014 - 23:16

J'observe son visage, son expression, je crois que je l'ai surpris en plein roupillon. Le capitaine à l'air fatigué. Ça tombe très bien, je n'ai pas envie de subir un contrôle d'identité ou autre. Même les NOD font des pauses, n'est-ce-pas ? Il tend son bras vers moi et l'objet de ma convoitise s'approche. Je devrais sourire mais on ne change pas aussi vite, tant d'années d'un air neutre et morose ne vont pas se muer fissa un en joli sourire pour les doux yeux du premier venu, surtout pas si c'est un NOD.

- Merci.

J'attrape la clope sous mon index et mon majeur et par dessus mon pouce pour l'amener entre mes lèvres. Puis je repense à ce qu'on m'a dit. Tu fumes comme un mec Nina. Il faudra que j'y pense quand je la reprendrais, il faudra que je la mette entre l'index et le majeur cette fois, entre les dernières phalanges, ça fait plus classe et je dois m'y habituer. J'allais ensuite partir et retourner à ma table et à mes sushis, à mes soucis aussi, le briquet étant dans mon sac. Mais il dégaine plus vite que son ombre, je me penche alors pour me rapprocher de la flamme, clope au bec. Douce chaleur qui pénètre dans mes poumons, j'inspire longuement les yeux fermés, délice empoisonné, infusion de nicotine tant désirée et j'expire et rouvre les yeux. Des paroles et banales en plus, ça alors. Aussi curieux que déstabilisant.

Je l'observe encore un peu, un bras devant mon ventre soutenant mon coude et au bout, la cigarette coincée entre les doigts se consume et virevolte entre mes lèvres et l'air, mon pouce tapotant le filtre entre deux lattes. Le serveur vient lui amener son repas, j'attends qu'il ait fini. Je ne m'étais pas encore fait la réflexion, mais pour une habituée, je ne reconnais strictement personne, tout comme le staff ne me connait pas. Je n'aurais pas le droit à mon petit gingembre confit offert par la maison. Et ça c'est triste.

Je reviens vers le NOD, posant mon regard bleu dans le sien. Il a l'air tellement las, il aurait bien besoin des services d'une valkyrie. Mais ce n'est pas moi qui vais lui proposer, de toute façon, il ne doit pas avoir les moyens. Et quand j'y pense, vu comment je contrôle mon pouvoir, il aura peut-être le droit à une séance gratuite...

- Tous les mercredis. Enfin, plus depuis quelques temps. C'est le meilleur de Chinatown, oui, pour ce que ça vaut.

Ma voix est suave, assez grave pour une femme et légèrement rauque à force de fumer. Je meus la cigarette jusqu'à mes lèvres, pensive puis je regarde la chaise à côté de moi, et ensuite ma table par dessus mon épaule. C'est un NOD mais un peu de compagnie n'est pas forcément désagréable. En d'autres temps j'aurais fini mon repas rapidement et je serais repartie. Mais je dois changer mes habitudes, mes codes, ce qui avant m'aurait paru comme un mauvais choix est peut-être le bon désormais. Mon hésitation est bien visible en tout cas.

Et quand je reporte mon regard sur lui, je le sens malgré moi plus intense, deux flaques d'océan dans lesquels on voudrait se noyer. Moi-même je le ressens, ce léger et soudain sentiment de plénitude, le corps qui se délasse, l'esprit qui s'ouvre. Je m'arrête là, c'est déjà trop et je n'ai pas fait exprès de toute façon, c'est venu comme c'est venu. On n'a pas tellement le droit d'utiliser ses pouvoirs en dehors des séances et des représentations, je crois, mais je suis sûre qu'on me pardonnera ce petit écart.

- A votre place, je ne toucherais pas au bouillon.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Lun 15 Déc 2014 - 23:23

Declan profite honteusement de la situation, s'il a mal au dos et aux jambes, ses yeux eux sont en parfait état d'utilisation et il s'en sert pleinement. De toute manière, il ne fait rien de mal, se contentant juste de la détailler tandis qu'elle allume sa cigarette et commence à fumer. Une vraie accroc et étrangement il trouve ça charmant, elle doit avoir l'habitude d'enquiller les cigarettes, un peu comme lui d'ailleurs. Il accepte son merci d'une légère inclinaison de tête, tout en continuant à la regarder et ce même quand le serveur joue son rôle. Finalement, c'est la voix de la jeune femme qui le sort de la douce torpeur dans laquelle il s'est laissée entraînée. Le "A votre place je ne ..." est une mise en garde universelle et Declan tourne rapidement la tête pour regarder le suspect et ça l'emmerde un peu car il a vraiment envie d'un plat chaud.

Le N.O.D ne tarde pas à plonger la cuillère dans le bouillon, histoire de se faire une idée, le remuant doucement, pour soulever les divers aliments qui y baignent, tout en l'inspectant scrupuleusement. Il fini par relever la tête sourcils froncés. Il a sa petite idée sur la provenance de la viande et c'est tout sauf du poulet. Il a même des doutes sur les légumes dont l'aspect n'a rien de ragoutant, à croire qu'ils ont fait les fonds de placards, et encore ça c'est dans le meilleur des cas. Il suit donc la mise en garde de la jeune femme, la remerciant au passage d'un sourire. L'envie du bouillon éteinte, il abandonne la cuillère avant de repousser tout bonnement le bol de quelques centimètres. S'il lui en faut plus pour perdre l'appétit, il ne compte pas pour autant se retrouver avec une intoxication alimentaire.

Je vous remercie du conseil, je crois que je vais éviter de prendre des risques inconsidérés, je n'ai pas spécialement envie d'aller visiter les toilettes du restaurant ...

Il n'a pas besoin d'aller plus loin dans sa phrase, vu la tête du bouillon, il préfère ne pas imaginer la tête des chiottes, c'est le genre de truc qui pourrait réellement lui retourner l'estomac, enfin, mieux vaut se concentrer sur ce qui lui reste, une assiette de sushis, sans oublier la plaisante présence féminine. D’ailleurs  ses yeux remontent et se perdent dans ceux de la jeune femme, ils sont particuliers et il a bien du mal à s'en détacher. Dire qu'il n'était ici que pour prendre un repas bien chaud, avant de retourner se perdre dans la monotonie de la Colonie. Le repas chaud, il vient d'en abandonner l'idée et pour le reste, le calme de sa cellule ne lui semble plus aussi tentante que cela. Et curieusement, il se sent plutôt bien, pour ne pas dire détendu et c'est tout naturellement que lui monte aux lèvres une proposition.

Vous ne semblez pas avoir terminé votre repas, aussi que diriez vous de dîner ensemble, j'ai bien assez de saké pour deux.

Declan se montre plus audacieux, même si l'inviter à manger en sa compagnie n'a rien de fameux. Et puis, c'est plus agréable d'avoir un partenaire avec qui discuter, on ne peut pas dire que la chaise qui lui fait face soit particulièrement bavarde. Ce sentiment de bien-être, semble lui avoir redonné de l’aplomb, prenant appuis d'un coude sur la table, il redresse d'autant plus le buste avant de lui montrer du regard la chaise libre qui lui fait face. Maintenant c'est à elle de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mar 16 Déc 2014 - 16:08

L'invitation que j'attendais. Et qui finit de me décider. Je lui souris pour toute réponse. Il ne le sait pas mais ça me demande un certain effort et un travail sur moi-même conséquent. Qu'est ce qui m'a convaincu ? Ces banalités échangées. Tout simplement. Avoir un être humain en face de soi est une chose rare qu'il faut savoir accueillir. Dans un monde remplit de robots, de moutons, de terroristes et de soldats, c'est une espace menacée. La question est, et moi, je suis quoi ? J'étais un mouton, et maintenant...

Je remballe mon sourire pour retourner vers ma table, il doit croire que je refuse son offre et ça m'amuse une vague seconde. Mais j'attrape juste mon menton et mon sac pour ensuite revenir m'installer à sa table. Je les pose sur ma chaise et retourne voir le serveur pour lui demander d'amener mon plat et mes couverts vers la nouvelle table. Il n'y a pas de raison, il faut savoir se faire servir. Enfin je peux m'asseoir et finir tranquillement ma cigarette alors que la table se dresse sous mon nez.

- Enchantée. Nina.

Inutile de divulguer mon nom de famille, de toute façon j'hésitais à en changer, me faire un nom de scène, d'artiste, ça fait tellement snobe et classe que ça serait regrettable de ne pas le faire. En bruit de fond, les bruits de gorge de la dame sont toujours bien présent, peut-être même que ça empire.

- Je dois dire que la vue est bien meilleur ici. - Je souris. - Mais je suis désolée de vous dire que ça n'est pas complètement un compliment, j'avais vu sur la femme là-bas, celle qui tousse. Elle est bien malade et ça n'est pas beau à voir. A peu de chose près, elle me coupait l’appétit.

J'écrase mon mégot dans le cendrier, admirant les dernières volutes de fumée. J'aime bien l'ambiance un peu voilée qu'elle amène, c'est bien dommage. Je prends ensuite un sushi du bout des baguettes pour le manger. C'est vraiment pas terrible. Est-ce que je ne commencerais pas à avoir des gouts de luxe par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mar 16 Déc 2014 - 18:52

Il l'invite et elle s'esquive, retournant vers sa table d'un léger déhanché. L'homme ne sait pas quoi penser, enfin si, il a une petite idée. Les N.O.D ne sont pas réputés pour leur discussion, en fait, ils ne sont pas réputés pour leur compagnie tout bonnement. Mieux vaut encore être seule que mal accompagnée, c'est bien ce que doit penser la jeune femme. Et pourtant, arrivée à sa table, elle récupère ses affaires, faisant naître une lueur d'espoir dans le regard de Declan. Comme quoi, même un enquêteur tel que lui peut se tromper dans ses déductions et très sincèrement ce n'est pas pour lui déplaire. Il la suit des yeux un petit instant alors qu'elle revient lui avant de les détourner rapidement, histoire de se montrer un peu plus nonchalant. Il en profite d'ailleurs pour tirer sur sa cigarette, une dernière bouffée avant de l'écraser dans le cendrier.

Il patiente, attendant qu'elle pose ses affaires et prenne place sur le siège. Elle n'a pas touché à son assiette et ça l'amuse de la voir se faire ainsi servir. Pas que ce soit un mal, bien au contraire, elle sait ce qu'elle veut et c'est ça qui lui plait. De son côté, il attrape une baguette, la plantant légèrement dans ce qui doit être du saumon, ou tout du moins devrait en être. Il teste un peu, au cas ou. Il redresse la tête quand elle lui offre son prénom, lui adressant un sourire avant de lui répondre, ce genre de chose c'est donnant, donnant.

Officier O'Callaghan, mais ici Declan suffira amplement.

Habitude oblige, l'agent lui a donné son nom avant de bien rapidement se reprendre. Il a terminé son service et même si un N.O.D n'est jamais vraiment au repos, il préfère ne pas se montrer trop austère. De toute manière, son nom commence à lui taper sur le système, pas qu'il ne l'apprécie pas, bien au contraire mais il l'entend bien assez dans une journée, prononcé par ses collègues, crié par un supérieur, méprisé par un automate.

Nina rajoute quelques mots et Declan accepte bien volontiers le compliment, il aurait certes préféré qu'il soit total, mais il peut bien se contenter d'une moitié de compliment. Il sourit donc avant d'essayer un sushi, le pinçant de ses baguettes avec maladresse, s'y reprenant même à plusieurs reprises avant de finalement le soulever un peu n'importe comment et de le porter à ses lèvres. Il n'en oublie pas pour autant ce que dit la demoiselle et après avoir gobé le sushi, il ne peut pas faire deux choses en même temps, il fini par tourner la tête pour regarder la malade. Il arque légèrement un sourcil, s'enquérir de la santé des habitants de la cité ne fait pas partie de ses assignations et encore moins des dernières priorités qui lui ont été confié, mais la toux semble vraiment mauvaise.

Hmmm c'est mauvais à ce point? J'irai la voir après le repas. Il hausse les épaules, son aide ne sera pas vraiment utile, il est tout sauf médecin. Mais du coup, je confirme, je ne suis pas certain que ce soit un réel compliment que d'être mis en concurrence avec une malade.

Son sourire se fait plus malicieux alors que ses yeux se plantent dans les siens. Puis il fait une nouvelle tentative, tente de prendre un sushi qui tombe lamentablement dans l'assiette avant qu'il n'essaie à nouveau. Non franchement, les baguettes ce n'est pas son truc et pourtant les N.O.D sont sensés avoir une excellente coordination. Ça le fait marmonner un peu, d'autant plus qu'il a une spectatrice pour le regarder et qui en ancienne cliente de l'endroit, manie avec dextérité les ustensiles en bois. Il essaie donc de changer la situation et de reprendre un peu contenance en faisant ce qu'il sait faire le mieux, remplir un verre et levant la bouteille, il en propose à la jeune femme.

Un peu de saké? Je ne sais pas avec quoi il est fait, mais au moins il a du goût. Au fait, vous faites quoi dans la vie Nina, enfin si ce n'est pas indiscret?

C'est que sa tenue à de quoi l'intriguer, d'autant plus que les sensations qu'il ressent en sa compagnie et en bon enquêteur qu'il est, il ne peut s'empêcher de l'interroger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mer 17 Déc 2014 - 10:40

- C'est absolument déloyal même.

Quant à si c'est si moche que ça... Crois-moi, si tu veux finir ton repas, il ne vaut mieux pas que je décrive ses furoncles qui suintent un pu verdâtre tout à fait immonde. Non je ne voudrais définitivement pas lui couper l'appétit vu comme c'est amusant de le regarder galérer avec les baguettes. Je me sens presque méchante à penser ça et j'ai un peu honte. J'avale alors un deuxième sushi, acquiesçant seulement à son offre de saké. On ne parle pas la bouche pleine, m'ont-ils dit. Avant, je ne me serais pas gênée.
Et voilà ensuite la question qui fâche.

Je suis... Je suis imprimeuse. Je ne suis rien. Je ne suis personne. Juste un mouton. Je ne suis une petite brune qui ne cherche pas d'histoires. J'étais. Je suis danseuse. Je suis peintre. Je suis les deux à la fois. Je suis la corde qui fait vibrer votre plaisir. Du moins c'est l'idée, je n'ai encore rien fait, rien prouvé.
- Je suis une valkyrie, fraichement recrutée. Ma première représentation aura lieu dans quelques jours...

J'angoisse véritablement. J'ai plus l'habitude de me cacher dans l'ombre que de briller dans la lumière.

- Je crois que les vieilles habitudes sont tenaces.

Ensuite, normalement, on demande "et vous" mais là, c'est écrit sur son uniforme... J'ai bien envie de lui demander qui il est quand il n'est pas NOD. Mais ça n'est pas franchement approprié comme question, et certainement trop direct. Le temps de réfléchir, je bois une gorgée de saké et tousse un peu, me racle la gorge, à mon tour d'être ridicule. C'est fort, je n'ai pas vraiment l'habitude. Je ris ensuite, un peu bêtement.

- Et vous ? Je vois bien que vous êtes NOD, mais je suppose qu'il y a différents grades et vous avez l'air d'avoir quelques années de métier.

Comment effacer ce moment gênant en revenant au sujet de la discussion. Dans le même temps, j'ai tendu un peu mon bras pour lui montrer comment il faut tenir les baguettes. Bien coincées entre les doigts et celle du dessus posée dans le creux du pouce. Sans les baguettes, je fais claquer ma main plusieurs fois comme une pince de crabe et puis je les remets en place doucement. Je souris. Je ne me souviens pas de la première fois, mais je sais que ça n'avait pas été facile de m'y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mer 17 Déc 2014 - 23:49

Si les sushis ne sont pas mauvais, tout du moins pas assez pour leur couper l'appétit, ils ont le mérite de remplir leur estomac. Faut dire que le cuistot n'a pas lésiné sur le riz, qui épais masque en partie le goût du poisson. D'un autre côté c'est plus pratique pour y planter une baguette. A défaut de savourer réellement le repas, Declan en profite pour se sustenter et faire un peu la conversation. Il a envoyé la première question, banale forcément, peut être un peu trop mais d'un autre coté elle l'a abordé pour lui tirer une cigarette, y'a aussi mieux comme entrée en matière. Relevant la tête, il la détaille alors qu'elle finit de déguster le sushi qu'elle venait d'avaler, prenant quelques secondes avant de lui répondre.

Une Valkyrie, forcément. S'il avait fait un peu plus attention, il l'aurait découvert par lui même, mais ce soir il est vraiment à côté de la plaque. La fatigue y est pour beaucoup, mais son interlocutrice y est aussi pour quelque chose. Maintenant, l'homme comprend pleinement pourquoi elle capte son regard et s'en veut d'autant plus de ne pas avoir fait le rapprochement lui même. Valkyrie un, N.O.D zéro.

Cependant, ce n'est pas le genre à se morigéner toute la soirée et après une gorgée de saké, qui lui arrache au passage un frisson, l'homme lui répond.

Fraîchement recrutée mais déjà douée. Il lui adresse un léger sourire, avant de continuer. Je ne sais pas si cela se dit, mais bonne chance pour votre représentation, vous devez avoir un peu le trac.

L'agent semble sincère alors qu'il remonte ses yeux dans les siens pour les contempler quelques courtes secondes. Ce n'est pas parce qu'il est membre du N.O.D que l'homme se désintéresse forcément du reste du monde pour se focaliser sur la loi et l'ordre. Ce qui explique certainement pourquoi, il plus compréhensif que ses collègues. Et il sourit gentiment quand elle tousse, se permettant même de la taquiner.

Si vous vous mettez vous aussi à tousser, je change de table.

Bien entendu, il n'en fera rien, déjà parce que c'est sa table, mais aussi parce qu'il apprécie sa compagnie. Il vient de le comprendre, mais ce soir il n'a pas envie d'être seul. Y'a des jours comme ça. Il sourit d'autant plus quand Nina prend le soin de lui montrer comment user des baguettes et c'est d'une mine toute sérieuse qu'il entreprend de mimer ce qu'elle lui montre, avant d'attraper les baguettes pour une mise en pratique. Ce n'est pas aussi dextre, mais il a compris le truc et contrairement aux fois précédentes, arrive à pincer le sushi pour le glisser entre ses lèvres. Au moins, il se couchera moins bête. Finalement, c'est à son tour de devoir répondre et il s'y prends d'un sourire malicieux.

Serait-ce une façon de me dire que je suis vieux? Un nouveau sourire et il avale une gorgée d'alcool. Mais oui vous avez visé juste, cela fait maintenant ... Hmmm... quatorze ans que je suis sur le circuit. Assez pour être passé lieutenant, ce qui m'offre une certaine liberté.

Il se contente du minimum, il ne va pas lui raconter sa vie et encore moins les dernières nouvelles. De toute manière, il ne sait pas encore comment va réellement s'articuler sa prochaine affectation. Former des recrues c'est bien, mais ça reste un peu trop vague. Et puis ce n'est pas son genre de fanfaronner, quoi que. Il évite tout de même le laïus sur ce qu'il fait, ce soir il n'a pas envie de parler boulot, aussi il bifurque vers toute autre chose.

Vous avez dis que les habitudes étaient tenaces, venir manger ici des sushis en est une, je suppose que vous en avez d'autres. Moi par exemple, c'est de prendre un verre dans un établissement des minguettes, avec quelques cigarettes bien entendu.

Il lui sourit avant de revenir manger quelques sushis. Il aime bien l'ambiance de ce restaurant, les bruits des conversations, des bruits indistincts provenant des cuisines et des fourneaux. Bref, ce qu'il aime c'est la vie qui anime le lieu. Ce qu'il aime moins par contre ce sont les bruits de gorge de la malade, mais il essaie de faire bonne figure et de resté concentré sur la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

avatar
Masculin
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Ven 19 Déc 2014 - 22:49

Elle tousse, elle tousse. Quel charmant bruit de fond.

Soudain elle se lève, tourne le dos à sa table et longe le comptoir.
Elle passe devant la table de Nina et Declan.

D'ailleurs elle trébuche un peu et tombe sur eux, se rattrapant comme elle peut sur la table.

Même pas un pardon, elle continue sa route direction les toilettes.

Laissant derrière elle un souvenir intarissable de ses beaux furoncles verdâtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Sam 20 Déc 2014 - 0:01

Il est taquin, il me fait rire, c'est assez étonnant. Je ne suis pas mécontente d'être venue manger avec lui, c'est une rencontre plutôt plaisante. Qui l'eut cru venant d'un NOD. Peut-être parce qu'il est lieutenant. Son humour atteint sa cible et me fait me sentir plus libre de parler et de divaguer, j'ai bien envie de le taquiner à mon tour, j'ai envie de savoir ce qui se cache derrière l'uniforme. Je le regarde en biais, de mes yeux fumés de noir et gris et légèrement plissé, un regard profond, un sourire un brin énigmatique. J'ai aussi envie de lui faire oublier sa question, l'ancienne Nina n'existe plus, je ne veux pas parler d'elle, de ses habitudes.

- Et vous qui êtes-vous quand vous n'êtes pas NOD ?

Je fais une pause pour avaler un sushi, ma question est osée, presque impertinente, pourtant sincère. Je reprend sur un ton plus sérieux, effaçant mon sourire et ne lui laissant pas le temps de répondre, rebondissant sur ce qu'il a dit un peu plutôt.

- Je suis plutôt très anxieuse même pour le spectacle. Vous qui allez sur le terrain souvent devez bien avoir quelques recettes pour combattre le stress. Une mission dangereuse peut rendre nerveux je suppose. Et vous avez dû en faire beaucoup vu votre expérience. Même si vous n'en portez pas les traces.

C'est à ce moment là que j'entends la toux se rapprocher, mon corps se raidit et un frisson parcours mon dos. Puis la malade apparait sous mes yeux. Je m'écarte instinctivement mais la sotte trébuche et tombe sur notre table, elle pose une main sur mon bras, mes yeux s'écarquillent, je pousse un petit cri avant de poser mon autre main sur la bouche et de la repousser violemment. C'est méchant, mais mon instinct me dit qu'il faut fuir cette personne comme la peste. Sa tête c'est en tout cas rapprochée dangereusement de Declan et puis elle s'est relevée et est repartie sans rien dire. Je reste figée dans une expression de dégoût profond d'avoir vu le pue d'aussi près, la main sur ma bouche et une très forte envie de vomir. Mon autre main a machinalement attrapé la serviette pour essuyer le pue qu'elle a gentiment semé sur la main de mon partenaire, comme un oiseau aurait laissé une petite crotte. Je fronce les sourcils et ferme ensuite les yeux pour les rouvrir avec le même air inquiet. Je regarde mes deux derniers sushis, je n'ai plus faim du tout.

- Emmenez-moi boire un verre dans cet endroit que vous appréciez... S'il-vous-plait.

C'est sortie tout seul, spontanément, quelques mots prononcés très rapidement, comme une pulsion furieuse. J'ai envie de fuir de ce taudis qui sent la mort, mais pas toute seule. Pourvu qu'il accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Sam 20 Déc 2014 - 21:23

La discussion est vraiment des plus agréable, Declan passe un excellent moment et cela se lit sur son visage. Il semble moins fatigué, bien plus réceptif, même si toute son attention est tournée vers la jeune femme avec qui il partage sa table et ça lui convient parfaitement. D'ailleurs, il prend plaisir à lui répondre et ce même si la question au fond le laisse songeur pendant quelques secondes.

Hmmmm. Et bien j'aime savourer les plaisirs de la vie, les petits comme les grands. Boire, fumer, me détendre, me laisser aller, m'amuser. Durant une opération, aux minguettes justement, alors que j'étais encore une jeune recrue j'ai trouvé un vieux lecteur vinyle et une bonne centaine de pochettes qui traînaient dans une remise Jimmy Smith, John Coltrane, Charlie Parker, Herbie Hancock. Plutôt que de tout détruire, j'ai tout récupéré et depuis je suis accroc ...

C'est en partie pour cela qu'il aime le Lady Day, son ambiance Jazz, ses boissons et sa clientèle. Sans parler bien entendu des serveuses, après tout il peut bien se faire plaisir en regardant. Bref, l'endroit lui plait grandement. Mais il ne s'en veut pas pour autant de lui faire des infidélités et d'aller grignoter quelques sushis d'autant moins maintenant qu'il est en charmante compagnie.

Je suppose que toutes les marques ne sont pas visibles ...

Le N.O.D hausse une épaule, son sourire l'abandonne pendant quelques secondes alors que d'un mouvement rapide, il lève son verre pour le vider d'une belle gorgée. Il serre les dents un instant alors qu'un frisson le prend, traversant son échine avant de disparaître subitement. Il pousse un léger soupir avant de ramener son regard dans celui de la jeune femme. L'existence dans cette ville est dure pour tout le monde et les N.O.D malgré leur rôle ne sont pas les mieux lotis loin de là même. Conditions difficiles, faible expérience de vie et pour ceux qui survivent, le droit à une retraite miséreuse. La cliente continue de tousser, crachant littéralement ce qu'il lui reste de poumons et elle se redresse, tangue et avance, toussant encore, toussant toujours. Une moue apparaît à ses lèvres quand il l’aperçoit enfin de face. La toux n'est pas le seul mot qui semble affecter son corps et elle s'avance, vers eux, toussant encore et toujours, crachant un peu de sang en une vision effroyable.

Declan en a la certitude, la femme est mourante. Le contraire est plus qu'improbable, il est impensable, pas dans des circonstances pareil, pas avec des maux tels que ceux qui la ravagent. L'agent ne sait pas quoi faire, donner lui un suspect et il l'arrêter, donner lui une enquête et il la traite, mais là face à une malade dont il ne connait pas le mal il semble désemparé. Il n'a de toute façon pas le temps de réfléchir, elle est déjà sur eux, chancelant et perdant l'équilibre pour se rattraper comme elle peut. Pas un mot, elle se redresse déjà pour repartir vers les toilettes, laissant le duo désarçonné. Il s'en est fallu de peu pour qu'elle se retrouve sur lui, en tout cas son visage était non loin. Il inspire profondément, ramenant bien rapidement son regard sur Nina. Il comprend pleinement pourquoi elle souhaitait tant s'en éloigner. Le repas est gâché, l'appétit s'est envolé et c'est un revers de main qu'il repousse son assiette, aux sushis mouchetés de pue. Autant dire qu'il ne se fait pas prier quand elle lui demander de vider les lieux.

Prendre un verre et griller quelques cigarettes, voilà qui nous ferait le plus grand bien.

Il se redresse l'instant suivant, contournant la chaise tout en adressant un regard vers la toilette avant de se poster rapidement derrière la jeune femme. Qui a dit que les N.O.D n'étaient pas galant? Il tire la chaise quand elle se lève avant de se décaler pour échanger quelques mots à voix basses avec le serveur. Hors de questions qu'ils paient le repas. De toute façon l'asiatique n'est pas en position de lui refuser quoi que ce soit. Le serveur n'est pas un problème et aussitôt la conversation terminée, l'agent branche son communicateur pour faire appeler les services de la santé. Après tout il y a une malade qui ne va pas tarder à rendre l'âme. L'échange ne dure pas longtemps et Declan, retourne rapidement aux côtés de l'apprentie Valkyrie, l'accompagnant jusqu'à l'extérieur de l'établissement avant de s'adosser contre le mur. Il prend une profonde inspiration, sa main partant déjà à la recherche de son paquet qu'il extirpe rapidement, en tirant une cigarette qu'il se colle dans le bec, donnant la seconde. A ce train là, il risque de toutes les griller avant la fin de la soirée, enfin pour le moment, ils ont besoin l'un comme l'autre de se détendre.

Je vous donnerai bien le bras pour vous guider jusque là bas, mais vous risqueriez de penser que j'essaie de vous draguer.

Tirant une longue bouffée, l'homme s'amuser à lui adresser un sourire qui se veut malicieux. Puis après une autre inspiration, il ne tarde pas à se mettre en branle. Ils ont devant eux un peu de marche et il serait bête de rater le show principal du Lady Day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 21 Déc 2014 - 17:44

S'il y a bien quelque chose à laquelle à elle ne s'était jamais attendue, c'était à un geste de galanterie, cela la coupa presque dans son élan et puis elle sourit, enfila son trench noir et posa son sac sur son épaule droite. Elle était ravie qu'il puisse penser comme elle, à savoir que l'extérieur avait pris un attrait tout particulier et que l'envie de quitter ce lieu se faisait pressante. Une fois dehors elle serra la ceinture autour de sa fine taille et le suivit, restant debout en face de lui, à une distance raisonnable, bien juchée sur ses talons qui la rendaient un peu moins ridiculement petite. Et même avec ça, elle devait bien faire une tête de moins que lui.

Elle attrapa la cigarette et l'alluma, pensant qu'il devait lire dans ses pensées tout en absorbant une nouvelle et délicieuse dose de nicotine, de quoi se nettoyer l'intérieur par un mal bien plus agréable. Elle jeta un rapide coup d’œil dans la rue qui était animée et dans laquelle régnait une ambiance étrange. Puis elle se repasse ses phrases dans sa tête, leur discussion avant que le drame ne se produise. Se pouvait-il que ce soit une sorte d'aveu, ou une façon de l'amener à parler de ses propres vices... Et oui, malgré tout elle restait méfiante, une vieille habitude ça aussi. Mais sa curiosité était piquée au vif et cette conversation l'intriguait. Alors elle se rapprocha un peu de lui pour chuchoter, de sa belle voix grave et avec une attitude on ne peut plus provocante.

- Vous me parliez de vos petits plaisirs... Je croyais cela interdit, le plaisir, sauf lorsqu'il est prodigué à une Valkyrie contre paiement.

Elle lui sourit et reporta la cigarette à ses lèvres, laissant échapper des volutes de fumée avant de reprendre sur un ton plus léger.

- Je ne connais pas tous ces noms. Je suis plutôt classique, musique classique j'entends.


S'il savait tous les enregistrements qu'elle avait hérité de ses parents, et surtout tous ceux qui figuraient sur la liste des morceaux interdits qu'on pouvait seulement entendre à l'Opéra parfois, et encore, même pas tous. Qu'est ce qu'il ferait ? De ce qu'il avait l'air de sous-entendre, il n'était pas moins délinquant qu'elle à ce niveau là. Est-ce parce que la ville entière vit dans l'hypocrisie, acceptant un interdit aussi navrant tout en le bravant dans l'ombre ? Ou est-ce parce que les classes dirigeantes et non pucées ne sont pas soumis de façon aussi ferme à ce dictat ?

Elle n'avait pas oublié non plus l'allusion à ses cicatrices cachées, mais elle ne revint pas là dessus, se contentant de le garder en tête pour lui ressortir plus tard, peut-être. Après quelques bouffées de cigarettes, s'être rapprochée de lui et avoir répondu à son sourire malicieux, elle lui attrapa le bras, enroulant sa main sur son avant-bras.

- Je pense déjà que vous essayez de me draguer.

Elle ne put s'empêcher de rire, elle ne savait pas grand chose à vrai dire, elle pensait l'avoir un peu séduit d'une quelconque façon, ça oui, mais que lui la drague, on ne pouvait certainement pas dire que c'était le cas. Elle appréciait sa présence et ce petit jeu, se coller à lui pour marcher ne pouvait rendre que tout cela plus intéressant et puis il y avait un bon bout de marche jusqu'aux minguettes. Qu'il faudrait mieux occuper.

- En dehors de l'alcool, du tabac et de la vieille musique, dîtes-moi, à quoi d'autre êtes-vous accroc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Lun 22 Déc 2014 - 0:35

La compagnie de l'apprentie Valkyrie est des plus agréable et entraînante. Un vent frais qui souffle sur ses mornes pensées, les faisant disparaître peu à peu. Il en oublie même la brève rencontre avec la malheureuse, elle n'est déjà plus son problème. Tout ce qui l'intéresse en cet instant précis, c'est sa partenaire, ses yeux intenses et son joli sourire. La conversation aussi. D'ailleurs, maintenant qu'ils sont à l'air libre, elle ne manque pas de revenir sur certaines de ses paroles. Il tire alors une longue bouffée, inspirant à pleins poumons avant de recracher un filet de fumée. Même pour lui, la musique est l'un de ces plaisirs prohibés, mais cela ne l'empêche pas de s'y adonner. Faites ce qu'il dit, mais pas ce qu'il fait. Et pourtant, Declan ne se considère pas comme un mauvais agent, loin de là même, mais il est vrai que ses attributions ne sont pas à lutter contre les plaisirs illicites ou à réprimer les orthodoxes. Cela ne l'en rend pas moins coupable.

Je compte sur votre clémence Nina.

Il lui adresse alors un sourire malicieux comme si tout ceci n'était qu'un jeu. Et pourtant, tout cela est bel et bien sérieux, même pour lui ce genre de plaisir est un délit. S'il se fait prendre, il est certain de se faire passer une soufflante, peut être même une mise à pied. Mais le jeu en vaut la chandelle comme on dit. Narquois, il ne se prive pas de taquiner la jeune femme et en bon enquêteur qu'il est, s'amuse déjà à trouver la brèche.

Mais dîtes moi, si j'écoute ma musique en compagnie d'une Valkyrie, est-ce toujours un délit?

Bien sûr, il connait déjà la réponse à cette question, c'est un membre du N.O.D après tout. Ses doigts pincent la cigarette, en profitant alors pour aspirer et inspirer la nicotine avec un plaisir manifeste. Penchant la tête de côté, il admire pendant quelques secondes la jeune femme avant de reporter son regard sur la rue qui s'ouvre devant-eux. Si les bas-quartiers sont jugés dangereux, ils n'en grouillent pas moins de monde, laissant éclater une agitation bienvenue. L'endroit est vivant et ça lui plait, des petits restaurants, de minuscules boutiques se découpent sur les murs, les étalages sortant ici et là sur la rue, comme pour mieux héler les clients potentiels. C'est sans parler des couleurs qui inondent la travée, projetée par les nombreux néons des magasins.

Ils vont devoir se frayer un chemin dans la marée humaine, lui qui est venu seul, repart en charmante compagnie et ça le réjouit. D'ailleurs, il ne tarde pas à ramener son regard sur la jeune femme, lui souriant doucement avant de murmurer quelques mots à son oreille d'une voix qui se veut curieuse, mais dans laquelle elle ne peut manquer de discerner une pointe d'espièglerie.

Je me demande si cela fonctionne aussi avec une femme qui n'est pas encore Valkyrie mais qui va le devenir ...

Une proposition? Possible, mais Declan ne va pas plus loin, laissant sa phrase en suspend, en profitant même pour tirer sur sa cigarette et souffler un mince filet de fumée du coin des lèvres. C'est avec une agréable surprise qu'il la sent prendre son bras. Il ne va pas le lui dire, mais il adore cela. Aussi, il préfère s'avancer, commençant à marcher lentement, calquant son allure sur celle de sa partenaire. L'avantage d'être du N.O.D c'est que la foule, plutôt que vous bousculer, préfère s'écarter. Cela n'empêche pas de sentir quelques épaules, mais tout de suite ça rend la ballade bien plus agréable et surtout, bien moins difficile. Cela ne l'empêche pas de regarder où il va et surtout de scruter les alentours, à son âge on ne se refait pas. Son entrainement est bien trop ancré en lui pour qu'il cesse d'être un N.O.D d'un claquement de doigts. Et puis, le quartier reste dangereux, même pour lui. Mais même s'il tente de faire bonne figure, il doit avouer que son attention est quelque peu détournée par l'agréable présence qui se tient à ses côtés, d'ailleurs elle ne tarde pas à le relancer, ce qui le fait sourire.  

Accroc? Voyons, me prendriez vous pour un homme plein de vices? Non mademoiselle, je suis tout ce qu'il y a des plus honnêtes. Un petit rire et il reprend bien rapidement. Enfin excepté, l'alcool, la cigarette et la musique bien entendu. Plus et vous allez finir par croire que j'abuse de ma place.

A ce train là, il va finir par lui confesser tous ces vices. Heureusement qu'elle n'est pas de la police. Mais de toute manière, il en a déjà trop dit. Il laisse quelques secondes s'écouler et quelques bouffées de fumées être recrachées avant de reprendre doucement, écartant alors la cigarette pour murmurer à son oreille.

Il y a la lecture aussi...

Il redresse alors la tête, tandis que son bras l'attire un peu plus contre son flanc, faisant de la jeune femme sa complice. Finalement, l'officier est peut être bourré de vices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Lun 22 Déc 2014 - 9:46

Ses yeux alternent entre l'animation de la rue et son partenaire. Il fait nuit et pourtant tous les commerces sont encore ouverts, en groupe ou seul, les gens vont et viennent, entrent et sortent. Et entre les lampadaires et les néons colorés, ils règnent une atmosphère agréable. Ici il n'y a pas de véhicules, la population est trop pauvre et la rue appartient à la foule. Cependant des bruits lointains sont plus inquiétants. Elle serre le bras de son capitaine un peu plus, appréciant son souffle chaud qui vient régulièrement chatouiller son oreille, y répondant à voix basse mais nécessairement sans autant de proximité.

- Comment vous en vouloir ? Mais ne vous en faites pas, tant que vous prenez soin de moi, je n'ai aucune raison de vous dénoncer à votre supérieur.


Taquine à son tour, puisqu'il le cherche bien, elle lui sourit, regard en biais. Évidemment, elle n'aurait jamais l'intention de faire une chose pareil, qu'un membre de la NOD commette ce genre de délit est plutôt un ravissement pour elle. Elle réalisait aussi ce léger pouvoir que le fait d'être Valkyrie lui donnait, pas seulement un pouvoir de séduction, mais bien un certain rapport de force qui pouvait tomber en sa faveur à l'occasion. Elle fini sa cigarette, continuant à marcher à ses côtés, la foule s'écartant de façon plaisante sur leur passage lui permettant de regarder là où elle posait ses talons, elle l'écoutait, le laissant répondre à sa question tout en réfléchissant aux siennes et à comment elle allait lui rendre son insolence, aussi charmante soit-elle. Puis elle jeta le mégot au sol et l'écrasa de la pointe du pied, s'arrêtant quelques secondes. Il la resserra alors contre lui et cela ne lui déplut pas, bien au contraire. Elle était un brin moqueuse lorsqu'elle lui répondit enfin, inclinant sa tête vers lui sans le regarder, presque contre sa poitrine, pour que la conversation ne s'ébruite pas dans les oreilles alentours.

- Pour répondre à vos inquiétudes précédentes... Vous connaissez une telle femme ? Une future valkyrie ne le sait pas elle-même. Ils vous choisissent, vous amènent à la ruche, et là... Vous ressortez comme vous êtes entrez ou vous ne ressortez jamais vraiment puisque le lieu devient votre maison. Je suis une valkyrie, juste inexpérimentée. Quant à votre question je suppose que le mieux serait de faire écouter votre musique à une valkyrie afin qu'elle juge si elle est adéquate ou non. Qui sait, elle pourrait peut-être même l'aimer et l'utiliser dans son travail.

Elle avait très bien compris son invitation, et elle hésita même à rendre sa réponse encore plus explicite mais elle se ravisa à temps. Il valait tout de même mieux rester prudente. Elle laissa passer quelques secondes, avançant tout en jouant avec sa ceinture. Elle s'arrêta soudainement pour mieux hisser ses lèvres vers son oreille, jetant un regard inquisiteur vers lui dans le même temps, et y murmura d'une voix suave.

- Je vous prends pour un homme qui sait penser par lui-même. Ai-je tort ? J'espère que non parce que c'est ce qui me plait tant chez vous. Quant aux vices... J'en ai aussi, mais est-ce bien prudent de me confier à un capitaine de la NOD ? Comment être sûre que vous n'allez pas m'arrêter ?

Son nez frôle doucement sa gorge, inspirant longuement son odeur, mélange de cigarette et d'un parfum masculin fort, et puis elle se remet de face et relance la marche, l'air de rien. Ou tout de même avec un sourire triomphant sur le faciès. Ce jeu de séduction lui plait plus que de raison, la vie sans la puce en général. Elle se sent enfin vivante et elle est bien déterminée à en profiter. Calculant mal ses droits, probablement. Mais en une telle compagnie, elle n'a guère droit à l'erreur, il lui ferait savoir bien vite. Et curieusement, elle a confiance en lui et est persuadée que si elle dérape de trop, il lui laisserait une seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Mer 24 Déc 2014 - 16:35

La marche se prolonge plaisamment, ils ne se pressent pas, savourant ce moment d'une simplicité des plus douce. Cela faisait presque rendez-vous galant. Autant dire que l'homme ne faisait rien pour accélérer le rythme, Le Lady Day pouvait attendre une vingtaine de minutes, c'était loin d'être un problème. Tirant une nouvelle latte, inspirant une profonde bouffée de fumée, l'homme finit sa cigarette dont il laisse le mégot tomber sur le sol pour mieux l'écraser du talon. Vite fait, bien fait. La bouche libre, il s'amuse alors à approcher ses lèvres de l'oreille de la Valkyrie pour y murmurer quelques paroles, laissant avec espièglerie son souffle chaud taquiner son oreille et son cou. Finalement, il tente peut être vraiment de la charmer.

Prendre soin de vous, voilà un programme qui me semble des plus agréable. Je risquerai même d'y trouver mon plaisir. Avant de rajouter bien rapidement quelques mots dans le seul but de la taquiner. Enfin ... j'espère que vous n'êtes pas trop difficile.

A y repenser, les rôles de l'un et de l'autre, semblent avoir été inter-changés  Le N.O.D qui raconte ses vices et elle qui lui réclame des soins. Dans la logique des choses ce serait plutôt à lui de profiter et d'abuser de la situation, de chercher la faille pour mieux l'utiliser, mais là non, il se montre tel qu'il est réellement, la raison pour laquelle il n'est que simple lieutenant après plus d'une dizaine d'années de services. De ce côté là, Declan n'avait rien à se reprocher, il était droit dans ses bottes et l'est d'ailleurs toujours. Ne jamais rien devoir à personne, cela avait été la première chose que lui avait appris son premier collègue et il s'y était toujours tenu. Il chasse ce souvenir de son esprit, préférant revenir à l'instant présent. La conversation se prolonge et il opine doucement aux mots de sa partenaire, c'est une Valkyrie, l'erreur est pour lui. Encore une information qu'il a manqué ce soir, à croire qu'il est vraiment ailleurs.

Non loin, un chat miaule, s'étirant nonchalamment sous l'embrasure d'une porte. Il n'y a pas à dire, Chinatown, change de la zone orthodoxe. Alors certes, à ses yeux cela ne vaut pas les Minguettes, mais le quartier asiatique n'en est pas moins agréablement vivant. Le bruit des conversations résonnent tout autour, entrecoupés parfois de cris et aussi de toux. A croire que c'est la période. Cependant, avec tout ce qui traîne dans les bas-fond, ça ne l'étonne qu'à moitié. La voix sensuelle de Nina monte à ses oreilles et c'est avec le sourire qu'il lui répond. L'invitation devenant encore un peu plus explicite.

Vous savez quoi, je crois qu'il va me falloir prendre rendez-vous avec cette charmante demoiselle pour lui faire découvrir certaines de ces musiques et comme je sais recevoir, j'agrémenterai le tout d'une bonne bouteille et de quelques cigarettes, je crois que ces dernières font partie de ses vices.

Son sourire se fait plus narquois alors qu'il la regarde droit dans les yeux pendant quelques secondes. Et elle de revenir bien rapidement à l'assaut comme pour mieux le faire craquer, hisser ses lèvres au niveau de son oreille pour y faire chanter sa voix délicieusement suave avant d'effleurer du nez son cou.

Vous savez que pour beaucoup, penser par soi même est un défaut? En tout cas au N.O.D ils préfèrent des personnes qui obéissent aux ordres sans se poser de question. Je crois, que je dois aimer ne pas faire comme les autres ... et en agace certains au QG. Du coup, heureusement que je fais bien mon travail.

Il sourit, s'apprête à rajouter quand son communicateur se met à émettre brusquement. Bientôt les quelques écrans qui égrainent la rue se coupent pour laisser apparaître un message officiel du gouvernement et ça ce n'est pas bon signe. L'agitation qui régnait dans la rue quelques secondes auparavant cesse subitement, tout le monde s'arrête pour lire ou écouter l'annonce officielle. Declan serre les dents, tout sourire s'est désormais envolé. Il attrape Nina par la taille pour l'arrêter, avant de baisser la tête pour lui murmurer quelques mots à l'oreille, tandis que déjà la travée commence à se clairsemer, les habitants rentrant chez eux.

Il va nous falloir trouver un endroit ou nous planquer le temps que je puisse contacter de l'aide. S'ils mettent le quartier en quarantaine c'est que le Gouvernement n'a pas réussi à endiguer le virus, ils vont tenter de le contenir même si ça signifie de laisser mourir une grande partie de la population locale. Et ça les habitants risquent de le comprendre assez rapidement.

Sans compter qu'ils étaient peut être eux mêmes infectés, ce qui sous-entendait qu'ils devraient se mettre à l'isolement dans l'attente d'être pris en charge. Ouais finalement, la soirée allait être bien moins charmante que prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Ven 26 Déc 2014 - 10:23

- Et elle serait ravie de partager un tel moment avec vous, j'en suis sûre. N'y a-t-il rien de plus excitant que de découvrir les secrets d'un gardien de la paix ?

Le jeu de séduction continuait agréablement, même s'il devenait de plus en plus évident que l'un comme l'autre était conquis. Le jeu pouvait bien continuer encore longtemps dans cette marche vers un bar incongru, les allusions se faisant de moins en moins subtiles. Elle ne cherchait d'ailleurs plus qu'à le provoquer tant elle appréciait son souffle chaud dans sa gorge, se demandant quand exactement il craquerait, regrettant de ne pas porter un parfum plus enivrant. Elle avait seulement mis une petite eau de toilette bas de gamme qui ne devait déjà plus rien sentir.

- Il y des plaisir qui sont comme un délicieux fruit sucré, une fois qu'on y a gouté..

Elle s'interrompit subitement lorsque la vois du gouvernement se fit entendre. Elle n'avait pas réagit à son émetteur dans un premier temps, mais elle ne pouvait passer à côté du reste. Son bras qui la serrait maintenant contre lui et mis fin à leur marche. En l'espace de quelques secondes, tout avait changé. Le jeu était terminé, plus de séduction, leur attitude avait changé à tous les deux. La situation devenait critique et surtout ils étaient coincés là pour une durée indéterminée. Si les gens dans la rue rentraient chez eux sagement, des pucés, cela ne serait que de courte durée. Elle avait déjà vécu ce genre de chose, elle connaissait bien la chanson, les esprits allaient s'échauffer rapidement et la rue devenir dangereuse. Elle avait déjà entendu des clameurs au loin, et maintenant que le silence avait pris le quartier, elles n'étaient que plus évidentes. L'agitation était déjà là. Sans même parler de l'épidémie.
Mais Nina a la ferme intention de survivre et le plan de son cher lieutenant lui semblait peu réaliste, son statut de NOD ne l'aiderait en rien, aux dernières nouvelles, un NOD n'est qu'un pion et même un officier. Personne ne viendrait ne le sortir de là, pas lui plus qu'un autre. Elle attrapa son bras et le tira avec elle, les faisant entrer quelques dizaines de mètres plus loin dans un magasin de vêtement avec que celui-ci ne ferme.

Le magasin de taille moyenne paraissait minuscule tant les vêtements s'entassaient dans tous les recoins. Elle savait aussi qu'ici, ils acceptaient le troc. Elle poussa Declan jusqu'au fond de la boutique, vers l'unique cabine et le força à enlever son manteau, se demandant si celui-ci faisait trop NOD ou pas. La petite dame qui tenait le magasin était âgée et plutôt sympathique, elle ne fit aucune remarque sur leur entrée tardive.

- Vous ne pouvez pas garder votre uniforme. Il est des moments où il ne fait pas bon d'être autre chose qu'un vulgaire pucé, croyez-moi, dit-elle tout en attrapant des vêtements de-ci, de-là qu'elle lui mit dans les mains ensuite, lui faisant signe de se changer en fermant le rideau entre eux.

Pendant qu'il était dans la cabine, elle échangea sa paire à talon contre des chaussures plates confortables mais bien peu élégantes et se mit en quête d'un pantalon à sa taille, attendant qu'il ait fini pour pouvoir se changer à son tour. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'ils allaient faire ensuite, mais il ne serait plus NOD et elle ne serait plus Valkyrie. Elle sortie de son sac une petite trousse et se démaquilla au milieu du rayon, regardant le résultat dans son miroir de poche. L'opération avait laissé le contour de ses yeux en noir mais elle attirait bien moins l'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Ven 26 Déc 2014 - 23:24

L'annonce du gouvernement à jeté un froid, toute envie de séduction semble s'être envolé, laissant le couple face à une situation qu'il n'avait pas imaginé un seul instant. La soirée allait être chamboulée. La pression vient de monter d'un cran et curieusement c'est Nina qui mène la danse, agrippant le bras de l'agent pour l’entraîner à sa suite en direction d'une boutique. Autour d'eux quelques cris se font entendre, peur et colère entremêlés, un enfant pleure, les esprits ne devraient pas tarder à s'échauffer. Il n'y a rien de pire qu'une quarantaine et si la situation est encore calme, dans quelques heures, quelques jours, des émeutes ne tarderaient pas à éclater, on ne pouvait pas laisser des personnes saines en compagnie de malades et espérer qu'elles ne réagissent pas. Aussi Declan ne résiste pas, se laissant tirer jusqu'à pénétrer dans la petite boutique aux vêtements et tuniques attachés un peu partout à des cintres. Il n'a pas le temps de dire un mot, qu'il se fait pousser vers une cabine. Quand la jeune femme prend les rennes, elle ne le fait pas à moitié, à croire que la belle Valkyrie pourrait aussi trouver vocation chez le N.O.D. Un commentaire qu'il garde pour lui, autant ne pas l'énerver maintenant.

Sagement, l'officier opine donc avant de se retrouver avec une pile de vêtements dans les bras, c'est certainement le moment ou il doit essayer tout ça. Ce qu'il fait bien entendu, se débarrassant rapidement de son uniforme qu'il roule en boule après avoir arraché les différents insignes et avoir récupéré son arme notamment. Il fait un rapide tour des vêtements qu'elle lui a choisi, mettant de côté tout ce qui est trop criard, non franchement un t-shirt jaune canari faut pas pousser, pour finalement choisir un pantalon noir et un haut marron sombre. Quelque chose de pas trop moche et de passe partout. Quitte à se retrouver bloqué par ici autant ressembler à quelque chose. Lui manque plus que des nouvelles chaussures et un autre manteau.

Tendant le bras, il ouvre lentement le rideau, cherchant la jeune femme du regard avant de l'aviser dans un rayon, il part la rejoindre comme si tout était normal. Et pourtant dehors des bruits se font entendre, il y a de l'agitation dans la rue, des discussions, mais les paroles sont étouffées par la porte. Cela ne l'arrête pas, il vient se planter devant Nina, comme pour avoir son assentiment. A un autre moment, il en aurait profité pour jouer, mais là la situation est encore un peu trop tendue pour se relâcher. Plongeant son regard dans le sien, il se permet de lui caresser la joue du bout des doigts avant de finalement murmurer quelques mots à son oreille.

La cabine est toute à vous.

Un sourire puis il se décale sur le côté pour la laisser passer. Il profite des quelques minutes qu'il a devant lui pour faire le tour de la boutique et se trouver une paire de chaussures robustes et renforcées avant d'attraper et de passer un manteau un peu passé. Ça l’embête de devoir se débarrasser de l'autre, mais quitte à essayer de passer inaperçu autant y aller à fond, de toute façon, il devrait pouvoir en tirer un bon prix. D'ailleurs, Declan se dirige déjà vers la petite asiatique pour commencer les négociations. Il met en avant son beau manteau, l'ouvre, le dévoile, le montre sous toutes les coutures, tente de le vendre, avant de devoir rajouter bien rapidement quelques crédits et quelques babioles qui traînent dans ses poches. Il s'est fait avoir, mais ça n'est pas bien grave, de toute manière vu les circonstances, il ne peut pas faire le difficile. D'ailleurs, ça va bientôt être le moment de sortir.

Un rapide coup d’œil par la fenêtre et il se rapproche de Nina, il va leur falloir prendre des décisions. Dehors, la rue semble être capable, tout du moins, pas de mouvements de paniques. C'est le moment de se sortir, se mêler aux pucés pendant qu'ils sont encore dans les rues et se trouver un abris.

Je connais quelqu'un dans le quartier, un indic, il devrait pouvoir nous planquer. On peut aussi tenter de trouver une chambre quelque part. Quoi que tu connais peut être quelqu'un dans le coin?

Vu la situation, Declan préfère partager les informations et confronter les opinions. Surtout que Nina semble savoir ce qu'elle veut, décidée et intelligente, voilà qui lui plait et de toute manière, deux avis valent mieux qu'un. Ceci dit, s'il est pour le partage et la discussion, le choix ne va pas devoir se faire dans trois plombes et il ne tarde pas à revenir donner un petit coup d’œil vers l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Sam 27 Déc 2014 - 9:54

Attentant qu'il ait fini, elle regarde les habits sans vraiment les regarder, les yeux dans le vide. Elle a déjà choisi ce qu'il lui faut et ses pensées divaguent sur son avenir incertain et la marche à suivre ensuite. Elle n'en a aucune idée, et panique alors légèrement, passant sa main dans ses cheveux d'une geste incertain. Elle est heureusement interrompue dans sa montée d'angoisse par l'officier qui revient vers elle dans sa nouvelle tenue. Les vêtements bon marchés ne lui vont pas aussi bien que son uniforme, d'ailleurs préférer l'uniforme l'étonne un peu, mais cela reste correct. De toute façon, quelqu'un comme lui, grand et musclé, peut bien porter n'importe quoi qu'il serait toujours aussi beau. Sans prêter attention à son geste qui se devait probablement plus tendre qu'autre chose, elle hoche le menton et s’éclipse dans la cabine.

Elle ôte alors sa jupe de tailleur, modèle très moulant qui demande de s'asticoter un peu dans tous les sens pour glisser sur ses cuisses, puis son collant et enfile un pantalon noir un peu large, lui allant cependant parfaitement au niveau de la ceinture et de la longueur. Puis elle remet ses chaussures et son menton, se sentant encore plus petite maintenant qu'elle est à plat mais ça n'est pas vraiment la priorité du moment. Pendant ce temps, Declan était venu s'enquérir de la suite, et elle sortit de la cabine un peu blême. Si avait connu des gens dans le quartier, oui, très certainement, c'était là que vivait son amie... Celle dont elle ne retrouvait plus le nom. Mais elle ne saurait pas retrouver sa rue. Et de toute façon, depuis, elle ne pouvait qu'être morte, comme tous ceux qu'elle avait connu. Y penser et chercher à comprendre ne lui faisait que se sentir mal.

- Non, je ne connais personne... Votre indic ou une chambre, c'est très bien, je vous suis. Le premier qui se présentera.


Elle s'avance ensuite vers la dame, échangeant le reste de ses affaires, sa jupe et son collant contre le pantalon. Mais la vieille semble avoir pris de l'assurance, ou compris qu'ils n'avaient guère le choix et demande plus. Elle lui cède alors aussi ses boucles d'oreilles, de toute façon, elles étaient trop tape-à-l'oeil pour l'environnement. Elle en profite pour se décoiffer et rattacher ses cheveux en un vulgaire chignon mal fait. Et enfin elle se dirige vers la porte, prête à affronter la quarantaine, ses malades et ses gens mécontents. Au besoin ils n'auront qu'à gueuler un coup et casser un truc pour se fondre dans la masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Sam 27 Déc 2014 - 12:32

Declan penche la tête de côté, avant de la faire lentement rouler vers l'arrière. Une légère douleur commence à poindre, rien de grave, la fatigue de tout à l'heure qui le rappelle à l'ordre ou tout simplement la tension présente. Il prend une profonde inspiration, se redressant alors qu'il fait rouler une dernière fois de gauche à droite sa tête. Il reporte son regard vers l'extérieur, vigie attentive, tentant de noter tout ce qui peut lui paraître suspect et surtout le meilleur côté à prendre. Il connait un peu le coin, il sait ou trouver des hôtels, dont un en particulier. C'est que l'homme reste difficile, il préfère éviter les taudis car qui dit taudis sous-entend une clientèle bien plus pauvre qui malheureusement risque de porter les germes du mal. Pareil, il préfère éviter les hôtels trop grand. Oui, l'agent est vraiment difficile, il a plus vite fait d'aller se terrer chez son indic, mais il n'est pas à côté et ça c'est un gros problème.

Il remonte le col de son manteau le plus haut possible, avant d'engouffrer les mains sous les pans pour déposer cigarettes et briquets dans une poche intérieure. Ne jamais perdre de vue l'essentiel, voilà comment fonctionne le N.O.D et fumer fait partie, malgré la situation, de ce qui importe. Sa main descend plus bas, pour vérifier son arme. Elle devrait être bien camouflée, le manteau est ample et épais, parfait. Tout semble bon de son côté, il ne manque plus que la Valkyrie. Se détournant à moitié, il tourne la tête vers Nina qui fait face à la tenancière, la regardant négocier et perdre ses boucles d'oreilles. Autant dire que la commerçante sait comment faire fonctionner son affaire. Ils vont pouvoir y aller, la jeune femme revient d'ailleurs à ses côtés et la prenant doucement par le coude, il l'attire vers lui pour lui murmurer à l'oreille.

Ça va être le moment de se lancer dans le grand bain. Je vous dirai bien de vous détendre, que vous ne craignez rien à mes côtés, mais ce serait vous mentir. Il peut se passer beaucoup de choses.

L'homme sait comment remonter le moral. Mais il n'a pas tord, à l'extérieur la situation risque d'empirer très rapidement. Savoir se battre et avoir une arme ne le sauvera pas face à la vindicte populaire. S'ils veulent s'en tirer, c'est maintenant, passer sans encombre pendant qu'ils en ont la possibilité, ne pas attirer l'attention et se trouver une planque. Un programme qui vite fait bien fait, devrait leur assurer quelques heures de vies supplémentaires. Ensuite, il leur restera à faire avec l'épidémie et d’échafauder un plan pour tenter de se tirer de là, parce qu'étrangement il ne croit pas trop à l'apparition d'un vaccin, pas rapidement en tout cas.  

On va essayer de se mêler aux orthodoxes, remonter la rue avec eux. Ça devrait nous permettre de ne pas éveiller les soupçons. Restez à mes côtés, mais si d'aventure nous sommes séparés essayez de me rejoindre à l'Hôtel Kamata, il est dans une rue perpendiculaire à celle-ci, après le prêteur sur gage.

Cela fait quelques informations à retenir. Il lui adresse un léger sourire avant de reporter son attention vers l'extérieur, il patiente quelques secondes avant de se saisir de la main de la jeune femme et cette fois, il l’entraîne dans la rue au milieu d'un petit groupe d'orthodoxes qui têtes penchées tentent de rentrer le plus rapidement chez eux. Les cris sont désormais sont plus nombreux, les commerçants eux se dépêchent de fermer leurs boutiques et de les calfeutrer au mieux. Les pillages ne devraient pas tarder à commencer. Serrant la main de Nina dans la sienne, Declan penche la tête, la renfonçant un peu alors qu'il marche rapidement mais pas trop, pour ne pas distancer la Valkyrie. Cette fois, la foule ne s'ouvre plus devant lui et il doit jouer des épaules pour leur ouvrir un chemin. Au loin un coup de feu se fait déjà entendre, tout autant que des sirènes du N.O.D, non ne ce n'est vraiment pas bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 26
Présentation du Personnage : Récits d'ailleurs

2140
En marche pour devenir Valkyrie.
Chinatown, anim Premier sign
Restaurant de sushis à Chinatown.
Suite, à l'hôtel Kamata.
Formation Valkyrie
Suite de Nina. (en cours)
Rencontre avec Emon. (en cours)

Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Sam 27 Déc 2014 - 19:41

- Ne t'en fais pas pour moi, je saurais me débrouiller si jamais.

Elle a bien enregistré où se trouvait le Kamata, si jamais ils venaient à être séparés. Ils sortirent donc enfin, main dans la main pour ne pas se perdre mutuellement. Nina suivait sans problème dans un premier temps, malgré les flux de personnes dans tous les sens et toutes les directions, mais ils étaient aidé par le petit groupe qu'ils suivaient. Cependant, il se remit à pleuvoir, une habitude dans cette ville. Et cette fois, le dôme ne semblait pas avoir décidé d'être clément. Nina remonta le col de son imper, se couvrant comme elle le pouvait tout en ne lâchant pas la main de Declan, la resserrant même être ses doigts, regardant au sol pour avancer sans être aveuglé. Mais après quelques minutes à avancer dans l'humidité, la pluie battante se transforma aussi soudainement que violemment en une très grosse averse, véritable douche anglaise.

Et si juste avant, tout le monde avançait d'un pas résigné pour rentrer chez soi, la pluie transforma l'ambiance en panique général, tout le monde commença à courir dans tous les sens pour s'abriter ou arriver plus vite. Et Nina avait beau serré la main de son compagnon, elle ne pouvait plus regarder devant elle et avançait péniblement, déjà trempée. Il ne fallut pas longtemps avant que quelqu'un ne la percute, incident prévisible mais inévitable. Elle fut contrainte de lâcher l'officier, se faisant un peu emportée par le choc. Pendant un instant elle se figea, tant que possible du moins car elle se faisait régulièrement bousculé par les passants affolés, et elle chercha Declan du regard, en vain. Ou de se faire voir, mais elle n'était qu'une petite chose perdue au milieu de la foule. Finalement, elle s'écarta de la route pour se coller contre un mur, légèrement plus à l’abri et elle reprit la marche, longeant les façades. C'était lent et pénible, mais elle finit par tomber sur le magasin du prêteur sur gage et elle tourna alors à droite, cherchant l'hôtel dont il lui avait parlé.

[direction le Kamata]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 32
Mes RPs : Poste Central du NOD:
Officier O'Callaghan à votre service

La réception:
Le Hall
Le salon (en cours)

Chinatown:
Un peu de wasabi avec ton sushi?
Hôtel Kamata (en cours)
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   Dim 28 Déc 2014 - 0:17

La pluie commence à tomber, fraîche et légère pour débuter. Un vilain crachin qui ne tarde pas à devenir une belle saucée, la pluie s'abat, martelant le sol et les nombreux habitants encore dans les rues. Les deux fuyards vont devoir faire avec. C'est certainement un mal pour un bien. Un mal car l'eau rend le sol glissant et la visibilité plus difficile. Un bien car il n'y a rien de mieux qu'une bonne averse pour doucher les esprits et renvoyer tout le monde chez lui. Tout du moins c'est ce qu'espère Declan, mais il a appris à ne pas être trop optimiste. Il serre donc les dents, enfonce un peu plus la tête dans les épaules et continue d'avancer sous la pluie battante qui ne tarde pas à le lessiver. Heureusement qu'il a pensé à prendre un manteau épais, celui-ci le couvre en partie et ça, là tout de suite c'est loin d'être un luxe. Les paupières à demi-fermées, l'homme tente de voir où il met les pieds. Il avance donc, suivant le groupe qui au fil des mètres voit ses membres s'éparpiller en direction de leurs habitations. Désormais c'est chacun pour soin, les civilités sont oubliées et les gens tentent de se frayer un chemin dans n'importe quelle direction. Les gens commencent à s’agglutiner, ralentissant leur avancée. Les coups d'épaules sont plus fréquents, mais l'homme à du répondant.

Une secousse et il sent la main de Nina glisser. La seconde d'après, il est déjà trop tard, il a beau tourner la tête, il n'arrive pas à la voir. Et l'homme ne peut malheureusement pas s'arrêter, emporté par la foule, il est entraîné vers l'avant. Il a beau ruer, tenté de se dépêtrer, il est obligé de suivre le mouvement, se retrouvant inexorablement poussé vers l'avant. Finalement, quand il arrive à s'extraire de cette marée humaine, il est déjà trop tard. Mais ça ne l'empêche pas de rebrousser le chemin sur quelques mètres, tentant de la retrouver dans le flot de gens apeurés. Il pense la reconnaître un instant avant de se rétracter, faisant alors un pas en arrière et percuter un individu.

Pas de mal, l'homme continue son chemin, tout autant que Declan l'habitant ne semble pas vouloir traîner dans le coin. Mais quelques mètres plus loin c'est une toute autre histoire. Une rixe vient d'éclater entre plusieurs individus, rectification, entre un homme et trois locaux qui le tabassent dans la plus grande impunité. La soirée ne fait que de débuter et les choses ne peuvent encore qu'empirer. Il espère sincèrement retrouver Nina à l'hôtel, en un seul morceau de préférence. De son côté, il ne peut s'empêcher de partir aider le malheureux, fendant la foule comme il le peut. Et il est bien accueillit, un coup de poing qui le cueille à froid et le renvoie vers la foule. Ça aurait le don d'en calmer quelques uns, mais Declan lui revient à la charge. Quelques coups de part et d'autre, le combat est très vite arrêté par le bruit de coups de feu plus loin et comme si de rien n'était, chacun repart dans sa direction, avec quelques douleurs supplémentaires...

C'est peut être le moment de se mettre en quête de l'hôtel. Aussi, il reprend sa place dans sa file et se laisse porter par la foule comme le bon petit orthodoxe qu'il est sensé être.

[direction le Kamata aussi ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un peu de wasabi avec ton sushi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de wasabi avec ton sushi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Bas-fonds et Mirail-
Sauter vers: