AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Il se lève, c'est l'heure, écrase son mégot dans sa tasse de café, éteint la stéréo...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Masculin
Age : 105
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Il se lève, c'est l'heure, écrase son mégot dans sa tasse de café, éteint la stéréo...   Dim 26 Oct 2014 - 18:48

Il allume sa clope en sortant de son immeuble gris.

Selon la jurisprudence (Steiner Vs. Hicklebolt), fumer ne relève pas du plaisir, mais de l'habitude et de l'addiction. C'est donc, peut être pas permis... mais toléré. Et ça va tellement bien avec le reste de la panoplie qu'il peut vraiment pas résister.

Il a bandé son bras, après avoir prévenu les NOD. Et serré un poil trop fort. Pour que ce qu'il a fait se rappelle à lui. Pour pas oublier. Pour pas retourner faire le chien courant trop vite.

La nuit s'allume, un peu partout.
Des flaques luisent.

C'est beau.

Il retient un sourire malvenu, mais putain, c'est vraiment beau.
Malgré les efforts de tous ces cons, il reste des trucs qu'ils peuvent pas enlever.
La pluie fait briller toute la ville, et même les endroits les plus cradingues semblent différents.

Parait qu'avant, il y avait un truc encore mieux pour ça.
La neige, ça s'appelait.
Ça recouvrait tout d'un nuage de blancheur.
Tout caché.
Tout froid.
Et si on se couchait dedans, des fois, eh ben on s'y endormait.

Dennis rêve de dormir.
Pas comme il dort la nuit, parce que la nuit, il rêve, non.
Dormir comme on s'endort dans la neige.
Mais il a pas assez de couilles pour le faire une bonne fois pour toutes.
Pour le nombre de gens que ça gênerait pourtant.
Mais il a beau penser qu'il tient à rien et surtout pas à la vie...

Il a échangé sa carte d'identité avec un pucé mort dont il a brulé le corps.
Il lui arrive de se montrer suffisamment pour que des dépucés s'aperçoivent qu'ils sont presque repérés et se barrent.
Il a adopté un rat, une fois. Il s'appelait Tom.
Et chaque fois qu'il pourrait mourir...
Il se raccroche à la vie, même par les moyens les moins réglos.

Il est un putain de connard d'opportuniste.

Sourire sans joie qu'il laisse passer.
Oui, celui-là, c'est permis.
Quelque chose -la pluie ?- fait couler le contour noir de son œil droit en une trace qui lui donne l'air d'un Pierrot ou d'un membre mal démaquillé d'un groupe de Visual-kei.
Il serre sa main sur son bandage. Fort.

Pour revenir à lui.

Putain, il me faut un verre...

Mais d'abord, faut retrouver où il est par rapport à ses bouges habituels.

_________________


"T'façons, j'm'en fous".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il se lève, c'est l'heure, écrase son mégot dans sa tasse de café, éteint la stéréo...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Bas-fonds et Mirail-
Sauter vers: